ALBERO.jpg

Sonatas para clavicordio

Sebastiàn de Albero
(1722-1756)

  Disparu à l’âgé de 33 ans, ALBERO n’a laissé que peu d’œuvres pour le clavier mais qui demeurent essentielles dans le paysage musical baroque espagnol. Profondément marqué par l’héritage de Domenico Scarlatti qu’il rencontre tandis qu’il est au service de la chapelle royale de Madrid, il n’en affiche pas moins un style très personnel dans lequel les mouvements vifs aux rythmes débridés y côtoient des andantes d’un lyrisme envoutant. Cultivant les changements fréquents des modes majeur mineur et usant  de modulations déroutantes souvent accompagnées  de grappes d’accords à la façon de  la guitare espagnole, sa musique puise, encore plus que son prédécesseur peut-être, son inspiration dans le folklore ibérique, lui apportant une force poétique toute particulière.